La naissance de Brise Montagne

Origine de la collecte : Haïti
Illustration : Marie-Denise Douyon

La vie de Brise Montagne n'est pas facile. Il est si gros et si grand que rien n'est à sa mesure. Pourtant un tout petit grain de maïs...

Écouter le conte en français dit par Mimi Barthélemy

Écouter le conte en dit par

lecture_conte play stop précédent retour arrière avance rapide suivant répéter muet moins volume plus

0 / 0 0:00 / 0:00

Télécharger les ressources

Le texte du conte

Lorsque Brise Montagne ouvrit les yeux pour la première fois, il dit à sa mère qui le berçait :
- Je ne suis pas un bébé, cesse de me bercer et pose-moi à terre. D'abord pourquoi est-elle fermée, cette porte ?
- Pour que les maringouins ne rentrent pas dans la maison, mon fils, glissa timidement la mère.
Il arracha la porte de ses gonds et la lança au loin. Une fois dans la cour, il empoigna un oranger, le déracina et l'agita comme un éventail pour chasser les fameux moustiques-maringouins.

Comme un vent violent se déchaîna soudainement et éteignit le charbon de bois sur lequel était posée la marmite du grillot de cochon, Brise Montagne prit la viande à pleines mains et l'avala toute crue. Il éructa, se cura les dents et entraîna sa mère dans une danse endiablée. Puis empoignant le tambour de son père, il frappa si fort que celui-ci se brisa en mille morceaux. Fou de colère, il cogna les murs de la maison qui s'écroulèrent, blidip !

Il lui fallait prendre la route, quitter sa mère, vivre sa vie. Alors, il enfourcha l'âne de son père qui s'effondra sous son poids, il enfourcha le cheval de son père qui s'effondra de même et prit la route sur ses deux pieds. D'un pas il franchit un morne, d'un autre il en franchit deux. Lorsqu'il posait le pied sur une colline, il l'aplatissait comme une galette. Lorsqu'il tapait du pied, la terre se fendait et provoquait un glissement de terrain. Arrivé au lac Azuéï, il mit les pieds dans l'eau et le lac déborda, inonda les terres environnantes et emporta les pêcheurs, leurs nasses et leurs barques.

Dans une des rues de Gonaïves, il aborda un cordonnier et lui commanda une paire de sandales. Comme rien n'était à sa mesure, même une paire de sandales fabriquée dans deux peaux de vaches était encore trop petite pour lui, il entra chez un forgeron et lui acheta des sandales en fer. Il les chaussa, le fer était encore brûlant, et s'en alla se rafraîchir les pieds en les trempant dans l'océan. Un grand remous, suivi d'une vague monstrueuse firent couler tous les bateaux du port.

On l'entendit hurler, en frappant son buste comme l'aurait fait Tarzan :
- Aooouuuuuu, je suis le plus gros des gros nègres ! (Sachant que le plus gros des gros nègres est certainement le plus grand). Et je ne dis que la vérité vraie !

Juste à cet instant, un tout petit oiseau laissa tomber un tout petit grain de maïs sur le bout de son nez. Brise Montagne s'écroula sous le poids du choc, s'étala de tout son long, incapable de se relever. Son visage se décomposa et il éclata en sanglots en réclamant sa manman :
- Ma manman !

Le pays présenté ci-dessous correspond au pays où le conte a été enregistré et ne prétend pas donner d'origine unique au conte.

Les contes n'existent pas dans ce seul et unique pays. D'une version à une autre, d'un conteur à un autre, les contes circulent entre les pays et ne s'arrêtent heureusement pas aux frontières !

Haïti

(République d'Haïti)

Population : Les haïtiens et les haïtiennes. Plus de 10 millions d’habitants.

Langues : Le créole haïtien et le français sont les langues officielles d’Haïti. Le créole est la langue maternelle de tous les haïtiens tandis que le français n’est parlé que par une petite minorité cultivée. Le créole haïtien fait partie des créoles français formés durant la traite des Noirs. Sa base lexicale provient en grande partie du vocabulaire français tandis que sa grammaire est influencée par des langues africaines.

Situation géographique : Haïti est un état insulaire des Grandes Antilles, au centre de la région Caraïbe. Haïti correspond au tiers occidental de l’île d’Hispaniola (aussi appelé île d’Haïti), il comprend plusieurs petites îles et archipels, notamment la Gonâve, la Tortue, les Cayemites, l’île-à-Vache et l'île Navase. A l’ouest : Cuba. Au nord : l’océan Atlantique. A l’est, sur l’île d’Haïti : la République dominicaine. Au sud : la mer des Antilles (aussi appelée mer des Caraïbes). Au sud-ouest : la Jamaïque.

Superficie : 27 750 km2

Climat : Le climat haïtien est un climat tropical maritime pluvieux. La saison des pluies dure d’avril à octobre.

Capitale : Port-au-Prince

Hymne national : La Dessalinienne

Devise nationale : Liberté, Égalité, Fraternité

Monnaie : La gourde haïtienne

IDH (Indice de développement humain) : 0,404, IDH faible (chiffres 2010)

Indépendance : 1er janvier 1804

Pour en savoir plus : Article « Haïti » du Larousse :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/pays/Ha%C3%AFti/122971

Drapeau: 
Drapeau d'Haïti

Nous avons choisi d'enregistrer le conte dans une ou deux langues parlées dans le pays de collecte.

Les langues citées ci-dessous ne sont pas représentatives de l'ensemble des langues parlées dans ce pays. Il s'agit des langues dans lesquelles le conte a été enregistré. Si vous souhaitez découvrir les autres langues parlées dans le pays de collecte du conte, consultez l'onglet "Le pays".

Le français

Famille de langues : Le français est une langue romane de la famille des langues indo-européennes.

Pour en savoir plus sur la famille des langues indo-européennes, (site du programme Sorosoro) : http://www.sorosoro.org/famille-des-langues-indo-europeennes

Nombre de locuteurs : 200 millions de locuteurs.

Pays : Le français est la langue officielle de la France et de nombreux autres pays : en Afrique et en Océanie mais aussi aux Antilles et aux Etats-Unis.

Origine : Le français est issu des formes orales et populaires du latin, il est aussi influencé par le Gaulois et par le Francique des Francs. Le français provient de la langue d’oïl, langue parlée dans la moitié nord de la France au Moyen Âge et langue dominante de la littérature entre le XIVe siècle et le XVIe siècle.

Expansion : Le français s’est répandu proportionnellement aux progrès de l’administration et de la justice royale en France. Le français et sa structure grammaticale s’est cristallisé au XVIIe siècle autour du dialecte de l’Ile de France et ce au détriment les autres parlers régionaux.

Qu’est-ce que la francophonie ? Apparu à la fin du XIXe siècle, le terme « francophonie » désigne l’ensemble des personnes et des pays utilisant le français. Un pays francophone est un pays qui utilise entièrement ou partiellement le français.

Mimi Barthélémy

conteuse haïtienne

Mimi BarthélémyNée en Haïti (Port-au-Prince, le 3 mai 1939), Mimi Barthelemy fait ses études supérieures en France et vit ensuite à l'étranger : en Amérique latine, au Sri Lanka et en Afrique du Nord. Ainsi commence son chemin vers le conte lié à une quête personnelle sur son identité de femme haïtienne vivant hors de son pays. Cette recherche l'amène d'une part à se rapprocher de la communauté haïtienne de France et d'autre part à entreprendre un long travail sur la voix, grâce auquel elle trouve accès à l'expression de sa mémoire.

Pour en savoir plus : http://www.mimibarthelemy.com/

 

Commentaires

On a beau être grand

On a beau être grand et indépendant, mais quand vient le danger on va pleurer dans les jupes de sa maman

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Sites pour enfants :

Sites pour enseignants :

Serious games pour adolescents :