Le taureau bleu

Origine de la collecte : France
Illustration : Vérane Cottin

Une fillette passe ses journées au pré à garder les vaches. La nouvelle femme de son père la nourrit mal. Mais parmi les vaches du troupeau se trouve un taureau bleu qui lui apporte son aide…

Écouter le conte en français dit par Martine Tollet

Écouter le conte en dit par

lecture_conte play stop précédent retour arrière avance rapide suivant répéter muet moins volume plus

0 / 0 0:00 / 0:00

Télécharger les ressources

Le texte du conte

Il était une fois une fillette dont la mère était morte.
Son père s’était remarié avec une femme qui la nourrissait mal et l’envoyait toute la journée au pré garder les vaches.

Avec les vaches, il y avait un petit taureau bleu.
Un jour que la fillette pleurait, le taureau s’approcha d’elle et lui dit :
- Plonge la main dans mon oreille, tu y trouveras ce que ton cœur désire !
La fillette plongea la main dans l’oreille du taureau et y découvrit une tartine beurrée.
Ce fut pareil les jours suivants.

La marâtre, voyant que l’enfant gardait bonne mine, alla se cacher aux abords du pré. Elle vit et murmura :
- Demain je conduirai ce taureau au boucher !
Si bas qu’elle eût parlé, le taureau l’entendit. Il dit à la fillette :
- Ta marâtre veut ma mort. Sauvons-nous d’ici.

Ils partirent tous les deux avant l’aube sur des chemins inconnus.
Bientôt, devant eux, s’ouvrit un bois dont les arbres portaient des feuilles d’or.
- Surtout ne touche pas les feuilles, tu réveillerais des lions.
Par mégarde, la fillette toucha la dernière feuille du dernier arbre. Des lions surgirent. Le taureau se battit contre eux et parvint à les tuer tous. Mais il était grièvement blessé.
- Je vais mourir. Tu m’enterreras ici et tu continueras ton chemin. Tu arriveras devant un château. Tu t’y feras engager comme gardeuse d’oies. Quand tu auras besoin de quelque chose, tu viendras sur ma tombe et je te le donnerai.
Le taureau mourut. La fillette l’enterra. Ensuite, elle alla se faire engager comme gardeuse d’oies au château. Elle reçut un vêtement couleur de bois et fut appelée Jaquette de bois.
Toute la semaine, elle menait les oies au pâturage. Le dimanche, elle devait faire la cuisine pendant que les autres allaient à la messe au village.

Un jour, elle désira aller à la messe elle aussi. Elle se rendit donc sur la tombe de son taureau bleu et lui demanda une belle robe. Elle reçut aussitôt une robe de soie couleur d’or.

A l’église tout le monde admira la belle inconnue dans sa robe de soie. Le jeune seigneur à qui appartenait le château en oublia d’écouter le curé tant il la regardait. Il aurait bien aimé lui parler, mais elle s’enfuit avant la fin de la messe pour retourner travailler à la cuisine dans sa robe couleur de bois.

Le jeune seigneur, qui avait pris l’habitude de venir s’asseoir le soir au coin du feu, dans la cuisine, à côté de la petite gardeuse d’oies, lui confia sa peine :
- Ah Jaquette, si tu savais comme elle me plaît !
- Peut-être lui plaisez-vous aussi. Dimanche prochain, quand elle s’enfuira, poursuivez-la !
Le dimanche suivant à la fin de la messe, le seigneur se lança à ses trousses.
Elle disparut subitement à sa vue mais elle avait perdu sa minuscule pantoufle dorée.
- Jacquette, comment retrouver cette belle inconnue ?
- Faites savoir que vous épouserez celle qui pourra chausser la petite pantoufle dorée !
Il fit donner une fête. Toutes les filles de la région essayèrent la pantoufle dorée. Aucune n’avait le pied assez menu.
Le jeune seigneur en perdit le goût de boire et de manger.

Un soir qu’il était assis à côté de Jacquette dans la cuisine, il vit soudain son petit pied dans le gros sabot de bois !
- Eh mais toi, Jacquette, tu n’as pas essayé la pantoufle dorée !
- Ce n’est pas la peine !
Il la regarda pour la première fois dans les yeux et il dit :
- Je te demande d’essayer la pantoufle !
Jacquette de bois sortit en courant de la cuisine et revint bientôt dans la belle robe couleur d’or que lui avait donnée le taureau bleu. Elle portait une pantoufle dorée, son autre pied était nu.
Quelques jours plus tard les cloches de l’église sonnèrent pour célébrer le mariage de la belle jeune fille et du jeune seigneur.

Classification AaTh : 511a, (The Little Red Ox). Le Petit boeuf rouge (selon Paul Delarue).

Le pays présenté ci-dessous correspond au pays où le conte a été enregistré et ne prétend pas donner d'origine unique au conte.

Les contes n'existent pas dans ce seul et unique pays. D'une version à une autre, d'un conteur à un autre, les contes circulent entre les pays et ne s'arrêtent heureusement pas aux frontières !

La France

(République française)

Population : Les français et les françaises. Plus de 60 millions d’habitants

Langues : La langue officielle est le français, cette langue est très majoritairement parlée par les français. En dehors du français il faut aussi compter les nombreuses langues régionales, langues issues de l’immigration et dialectes parlés dans les DOM-TOM.
Pour en savoir plus sur les langues parlées en France : « Corpus de la parole : Comment on parle en France aujourd’hui » : http://corpusdelaparole.in2p3.fr/spip.php?rubrique10

Situation géographique : La France est un état européen, dont la majeure partie est situé en Europe occidentale (la France métropolitaine), plusieurs de ses régions et territoires sont répartis dans les Amériques, l’océan indien et le Pacifique. La France métropolitaine : A l’ouest : l’océan Atlantique. Au nord : le Royaume-Uni (séparé par la Manche) et la Belgique. A l’est : le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse. Au sud-est : l’Italie. Au sud : la mer Méditerranée et l’Espagne.

Superficie : 552 000 km²

Climat : Le climat français est un climat tempéré. Il peut être : méditerranéen, continental ou océanique

Capitale : Paris

Hymne national : La Marseillaise

Devise nationale : Liberté, Égalité, Fraternité

Monnaie : L’Euro

IDH (Indice de développement humain) : 0,872, IDH très élevé (chiffres 2010)

Pour en savoir plus : Article « France » du Larousse :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/pays/France/120114

Drapeau: 
Drapeau de la France

Nous avons choisi d'enregistrer le conte dans une ou deux langues parlées dans le pays de collecte.

Les langues citées ci-dessous ne sont pas représentatives de l'ensemble des langues parlées dans ce pays. Il s'agit des langues dans lesquelles le conte a été enregistré. Si vous souhaitez découvrir les autres langues parlées dans le pays de collecte du conte, consultez l'onglet "Le pays".

Le français

Famille de langues : Le français est une langue romane de la famille des langues indo-européennes.

Pour en savoir plus sur la famille des langues indo-européennes, (site du programme Sorosoro) : http://www.sorosoro.org/famille-des-langues-indo-europeennes

Nombre de locuteurs : 200 millions de locuteurs.

Pays : Le français est la langue officielle de la France et de nombreux autres pays : en Afrique et en Océanie mais aussi aux Antilles et aux Etats-Unis.

Origine : Le français est issu des formes orales et populaires du latin, il est aussi influencé par le Gaulois et par le Francique des Francs. Le français provient de la langue d’oïl, langue parlée dans la moitié nord de la France au Moyen Âge et langue dominante de la littérature entre le XIVe siècle et le XVIe siècle.

Expansion : Le français s’est répandu proportionnellement aux progrès de l’administration et de la justice royale en France. Le français et sa structure grammaticale s’est cristallisé au XVIIe siècle autour du dialecte de l’Ile de France et ce au détriment les autres parlers régionaux.

Qu’est-ce que la francophonie ? Apparu à la fin du XIXe siècle, le terme « francophonie » désigne l’ensemble des personnes et des pays utilisant le français. Un pays francophone est un pays qui utilise entièrement ou partiellement le français.

Martine Tollet

conteuse française

Martine Tollet

Conteuse professionnelle et éveilleuse de talents, Martine Tollet dirige " L’Atelier de la Parole ", lieu de spectacle, de rencontres et de formation qu’elle a créé à Paris, en 2001. Elle a travaillé durant de nombreuses années auprès d'Henri Gougaud. Elle a participé longtemps à l’atelier Fahrenheit 451 au Clio à Vendôme pour y travailler le récit épique et elle a été durant quatre ans l'assistante de Bruno de La Salle dans cet atelier.


Outre les spectacles qu'elle a écrit et créés, Martine Tollet s’est investie dans de nombreux projets au fil des années : création d’un atelier de recherche sur la parole conteuse, mise en place de projets pédagogiques visant à intégrer des enfants étrangers en difficulté scolaire par l’oralité, aide à la remise en valeur du patrimoine oral en Mauritanie, collecte et réécriture de contes cubains et congolais.

Photographie de Gilles Juhel.

Pour en savoir plus : http://www.clio.org/spectacles/conteurs/martine-tollet/

Le taureau bleu

Série de films d'animation "Conte-moi"

RESUME

Un conte enregistré en France (conteuse : Martine Tollet)
Réécriture d’un conte collecté en Bretagne par Paul Sébillot.

Une fillette passe ses journées au pré à garder les vaches. La nouvelle femme de son père la nourrit mal. Mais parmi les vaches du troupeau se trouve un taureau bleu qui lui apporte son aide…

INTERET PEDAGOGIQUE

Ce conte parle d’amour : le manque d’amour d’une famille, l’amour protecteur du taureau et l’amour du prince.

Ce conte peut également être utilisé pour aborder la maltraitance des enfants.

Les autres films d'animation

Commentaires

Trop pas cool !

Trop pas cool !

Message

Cool ! J'adore ! Ça me fait pleurer à chaque fois que je le lis.

Le taureau bleu

Merci !

On dirait Cendrillon.

On dirait Cendrillon.

Sauf erreur, il me semble que

Sauf erreur, il me semble que cette interprétation est inspirée d'une version, rapportée par SEBILLOT, qui se la fit conter à Saint-Cast, par Jean-Marie HERVE, de Pluduno (Côtes-du-Nord), âgé de 13 ans ; version qui se prolonge par le conte type de la classification internationale Aarne & Thompson N° 0510 B, Peau d'âne.
Voir Paul SEBILLOT, "Contes populaires de la Haute-Bretagne-1-les contes merveilleux".1880, réédition chez Terre De Brume.1998, N° 3, page 31.

L'écoute

C'est très bénéfique de travailler sur l'écoute, le ton, la prononciation et le débit...

Cela me rapelle un peu

Cela me rapelle un peu Cendrillon

J'ai apprécié écouter cette

J'ai apprécié écouter cette histoire. Elle ressemble beaucoup à celle de Cendrillon !

l'histoire

l'histoire était cool !!!! mais elle était courte !!!!!!!!! :)

C'est la même histoire

C'est la même histoire que Cendrillon, mais c'est beau.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.

Sites pour enfants :

Sites pour enseignants :

Serious games pour adolescents :